Rechercher

Cilex et l’Audit industrie 4.0 permettent à VPL Verre et Aluminium de se tourner vers l’avenir

Mardi après-midi, 14 heures. C’est via Zoom, parce que 2021 l’oblige, que nous avons la chance de discuter avec Jacqueline Frenette, vice-présidente chez VPL Verre et Aluminium (auparavant Vitrerie P. Latreille), du parcours de l’entreprise dans le cadre de leur Audit industrie 4.0.


Ce moment avec nous semble prendre des allures de quasi-pause pour elle dans une journée bien chargée. Elle se lance : « Je peux te parler un peu d’où est venue l’importance de porter une réflexion sur… » L’entretien à peine commencé, une collègue lui fait signe qu’un appel très attendu des États-Unis vient d’entrer pour elle. La pause n’aura pas duré bien longtemps! Les affaires ne font jamais vraiment relâche pour la gestionnaire.


Après quelques minutes, elle reprend la balle au bond comme si de rien n’était :


« Premièrement, quand on parlait de l’industrie 4.0, pour moi, c’était comme un “punch” [un argument marketing que les gens associent à de la qualité, N.D.L.R.]. Mais ça ne voulait rien dire de plus. Je suis allée dans une formation du MEI qui servait d’introduction et qui m’a permis de comprendre qu’au Québec nous étions très en retard dans la numérisation de nos processus. »


Cette réflexion a fait prendre conscience à VPL Verre et Aluminium que la survie de leur entreprise pour les années à venir passerait par une amélioration et une numérisation de leurs processus.


« Nous sommes une petite entreprise, poursuit la femme d’affaires. Probablement que nous sommes représentatifs de beaucoup de petites entreprises. Si nous voulions être compétitifs avec les grosses compagnies d’ailleurs, nous n’avions pas le choix. [L’audit] nous a permis de prendre une photo de l’état actuel [de l’entreprise] et vers où nous voulons aller. »


Les photographes, si on peut dire, sont Alan Bernardi et Véronique Nabelsi, deux auditeurs industrie 4.0 accrédités chez Cilex.


Pierre Latreille, président, et Jacqueline Frenette, vice-présidente


L’accompagnement de Cilex


Nous offrons deux types de services liés aux audits industrie 4.0 chez Cilex : nous pouvons accompagner les organisations dans leur propre cheminement vers l’audit et nous pouvons aussi procéder à l’audit en tant que tel, grâce à nos quatre membres d’équipe désignés auditeurs accrédités par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). C’est cette deuxième option qui a été retenue par VPL Verre et Aluminium. Alan et Véronique sont alors intervenus.


« On parle beaucoup plus d’un diagnostic que d’une évaluation », explique Alan Bernardi en parlant de l’Audit industrie 4.0. « Dans un audit, il y a une norme. Tu regardes et tu t’assures que l’entreprise suit cette norme. Comme un comptable, par exemple, qui s’assure que les normes comptables sont suivies. Dans notre cas, il n’y a pas de normes. Ce n’est pas “tu passes ou tu ne passes pas”, c’est beaucoup plus un diagnostic. »


Au final, la réalisation d’un Audit industrie 4.0 peut prendre plus de 150 heures. Elle nécessite par ailleurs un engagement important de la part de l’entreprise, que ce soit en temps de travail ou en ressources financières, et ce, même si une portion des frais peut être couverte par un crédit gouvernemental. L’audit n’est donc pas pertinent pour toutes les entreprises et il est important de remplir l’outil d’autodiagnostic numérique ADN 4.0 avant de s’investir plus loin dans le processus.


L’accompagnement de Cilex a fait toute la différence, selon Mme Frenette :


« Alan et Véronique nous ont aidés à prendre conscience d’où nous en étions et à établir le plan de match pour atteindre nos objectifs. J’ai adoré travailler avec ces gens-là! Ils nous ont guidés. Ils comprennent qu’en tant que dirigeants nous ne sommes pas connaissants dans tout. »


Suite à l’Audit industrie 4.0 de VPL Verre et Aluminium, l’accompagnement d’Alan et de Véronique a été évalué par le MEI. Nous sommes très fiers d’annoncer qu’ils ont reçu une note parfaite pour leur travail dans ce dossier!


La première étape d’un parcours ambitieux


Pour Mme Frenette, cet audit est vu comme la phase 1 d’un projet plus ambitieux :


« Au final, pourquoi avons-nous voulu faire ça? Parce qu’on veut assurer la pérennité de l’entreprise et parce qu’on veut vraiment être sur la coche dans nos processus de production. Et on comprend, avec la pénurie de main-d'œuvre, que nous devons trouver des façons de travailler de manière intégrée. »


Dans la phase 2, les membres de l’équipe de VPL Verre et Aluminium établiront un plan de priorisation des améliorations souhaitées. Ils s’affaireront ensuite à déployer un maximum d’innovations pour assurer un avenir prospère à l’entreprise.


Une chose est sûre, au fil de notre discussion avec Mme Frenette, nous avons senti une incroyable fierté de sa part envers son organisation et les membres de son équipe. L’Audit industrie 4.0 ne se réalise pas sans la collaboration et l’ouverture d’esprit des dirigeants et des employés. Travailler ensemble est une clé de la réussite de ce processus et chez VPL Verre et Aluminium, cette clé, ils l’avaient!



Vous aussi voulez réaliser un Audit industrie 4.0? Vous n’êtes pas certain que c’est adéquat pour votre organisation? Contactez-nous et nous nous ferons un plaisir de vous accompagner!